Être trop gentil·le

Être trop gentil·le

Être trop gentil·le = être TROP. On se concentre sur la partie excessive. Le problème n’est pas d’être gentil·le. Le problème est d’être dans l’excès. Comme pour tout excès, c’est mauvais.