Ton travail d'introspection te semble identique et sans fin _
Inspiration Psycho

Ton travail d’introspection te semble identique et sans fin ?

Toi qui effectues un travail d’introspection depuis quelques temps (semaines, mois, années..?), as-tu parfois l’impression de toujours travailler sur les mêmes problèmes, d’avoir les mêmes lamentations, de ne pas avancer, de revenir en arrière..?

Je te rassure, c’est tout à fait normal !

Toi et moi, nous sommes dans le même bateau 😉

Il m’arrive à moi aussi de me dire « mais ça, je pensais l’avoir traité depuis longtemps ». Et pourtant, ça me revient en pleine poire. Pourquoi ça ?

Parfois (souvent), l’Univers met sur ton chemin la même difficulté, encore et encore, pour être sûr que tu comprennes bien le message qu’il souhaite t’envoyer.

Tu te retrouves dans des situations similaires, ou qui te font ressentir des émotions similaires, afin de t’aider à apprendre.

Et l’apprentissage de la vie est un processus très long.

Mais te retrouver face aux mêmes problèmes ne signifie pas que tu as stagné ou que tu es revenu·e en arrière. Cela signifie simplement que tu n’as pas terminé d’apprendre la leçon, et que tu as encore besoin de quelques coups de pieds aux fesses.

Ce n’est pas grave !

Si tu t’es fait la remarque que tu vivais les mêmes soucis, que tu ressassais les mêmes problèmes… c’est déjà que tu les as remarqués ! Et ça, c’est un pas gigantesque. Tu as maintenant conscience de ce sur quoi tu as encore à évoluer. Alors qu’avant, tu te retrouvais dans le feu de l’action sans réellement savoir ce qu’il t’arrivait.

Alors, commence par faire la paix avec ces événements récurrents et ces sentiments répétitifs. Prends conscience de leur existence, accepte-les pleinement, et remercie-les.

Puis, observe-les au lieu de les laisser t’envahir.

L’introspection est un lent travail, qui demande régularité et persévérance, mais qui finit toujours par payer.

Même lorsque tu auras l’impression de stagner, tu auras acquis un niveau supérieur. Parce que pour retenir une leçon, il faut répéter parfois 100 fois la même chose, mot pour mot. Ça paraît fastidieux, mais comment apprendre autrement ?

Je te parie que tu ne connais jamais une chanson par cœur dès la première fois où tu la chantes ? Dans la vie, c’est pareil.

Et c’est pareil pour tout le monde, même pour moi 😉

 

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★
 

Cet article t’a plu ? Rejoins-moi sur les réseaux sociaux :
>> Facebook • Instagram • Twitter • Pinterest <<

Elina
 

INSCRIS-TOI À LA NEWSLETTER

Et reçois en cadeau le défi #28jourspoursaimer

2 phases de 28 jours pour te remettre sur le chemin du bonheur

JE VEUX RECEVOIR LA NEWSLETTER

 

2 Commentaires

  1. Merci Elina.
    Comment faire pour : « observer » l’évênement?
    Et comment faire pour « le remercier », alors que ce que tu ressents est blessant et négatif

    1. Observer, c’est tout simplement remarquer ce qu’il se passe : à l’extérieur, mais également en toi. Note comment tu te sens, ce à quoi ça te fait penser… instinctivement, qu’est-ce qui te vient à l’esprit ? (que ce soit positif ou négatif)

      Le remercier est la phase la plus difficile, parce que tu crois que l’événement est là pour te faire du mal. Alors qu’à vrai dire, c’est ton toi blessé qui le ressent comme cela. Commence par te pardonner de lui en vouloir, ça arrive à tout le monde, tu as le droit de lui en avoir voulu, et d’encore lui en vouloir parfois. Mais intègre bien le fait que cette chose qui t’arrive est là pour te faire évoluer. A toi de trouver ce que ça peut t’apporter, en t’interrogeant sur tes émotions, sur ce que ça fait ressortir de ton passé, sur ce qui surgit de nouveau là tout de suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *