Quand les schémas familiaux se répètent
Inspiration Psycho

Quand les schémas familiaux se répètent

Il y a quelques jours, une discussion sur le groupe J’apprends à m’aimer m’a fait l’effet d’une petite bombe… un déclic !

Ceci concernait les schémas familiaux qui se répètent, et qui sont nécessaires !

Pour te remettre dans le contexte, une personne nous demandait quoi faire pour son fils qui allait grandir isolé, sans famille. Cette personne avait des amis, mais aucune famille sur laquelle compter, ce qui l’inquiétait pour son enfant.

Voici ce que je lui ai répondu :

Tiens ça me fait penser que je n’ai pas grandi isolée mais j’ai grandi loin de notre famille. On était à 500km de tout le monde. Donc je voyais mes 2 seuls grands-parents une fois par an et encore… puis mon grand-père est mort quand j’avais 10 ans. Je n’ai plus qu’une grand-mère que je vois une fois tous les… euuuuh ? (J’ai tenu 7 ans la dernière fois).

Je me suis toujours dit que ça devait être cool d’être comme tous ces gens de ma région, tous les weekends c’est grandes réunions familiales, ils vivent vraiment en famille, ils ont tous leurs grands-parents, et leurs cousins/cousines sont leurs amis proches puisqu’ils vivent tous dans le même village.

Et puis j’ai vieilli, et me voilà prête à mettre au monde un bébé à 500km de toute sa famille également… ça me rend triste mais je crois que c’est mon schéma familial que je dois répéter pour apprendre quelque chose. Mon fils apprendra sûrement aussi des choses de cette situation.

Tout ça pour dire que ton fils est certes isolé, mais pas totalement non plus puisqu’il a au moins ses parents 😉 et puis il semblerait que dans votre famille ce soit la voie à suivre pour apprendre le maximum dans votre vie, et guérir les blessures familiales.

Dit comme ça, je ne sais pas si ça t’aide. Moi ça m’a fait ouvrir les yeux d’un coup donc merci.

Merci encore à cette personne d’avoir posé cette question. Quand je dis qu’on apprend les uns des autres sur ce groupe… 😊 il est fabuleux !

Alors voilà… je trouve cela extraordinaire de se rendre compte que l’on fait de la répétition comme ça, et que c’est normal.

En discutant avec une amie récemment, elle m’a elle-même avoué avoir peur de répéter son schéma familial. Elle s’en est rendu compte toute seule, quelle lucidité. Du coup, je tiens à lui dire à elle, et à te dire à toi qui me lis, que ce n’est pas grave. Et que c’est même nécessaire d’en passer par là.

Lise Bourbeau te dirait que ton âme a choisi tes parents et ta famille pour une raison… et que c’est pour cette raison que vos schémas familiaux se répètent génération après génération : pour vous guérir petit à petit. J’avoue que j’ai du mal avec ce concept d’âme qui choisit ses parents, mais que ça explique de plus en plus de choses malgré tout. J’ouvre mon esprit à cette possibilité, et ça m’aide à comprendre et accepter bien des choses 😉 et si tu t’y mettais aussi ?

Et toi, quel schéma familial répètes-tu malgré toi ?

Sache qu’il y a certains schémas que l’on essaie au contraire d’éviter à tout prix. A tel point qu’on tente de vivre l’opposé. Mais si on regarde bien profondément, on se rend compte que les émotions que cela nous fait vivre sont similaires. La situation a beau être totalement opposée, les émotions / les blessures / les peurs sont les mêmes !

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★
 

Cet article t’a plu ? Rejoins-moi sur les réseaux sociaux :
>> Facebook • Instagram • Twitter • Pinterest <<

Elina
 

INSCRIS-TOI À LA NEWSLETTER

Et reçois en cadeau le défi #28jourspoursaimer

2 phases de 28 jours pour te remettre sur le chemin du bonheur

JE VEUX RECEVOIR LA NEWSLETTER

 

2 Commentaires

  1. Bonjour Elina,
    Je découvre tout juste cet article car il m’a accroché… Beaucoup de répétitions familiales dans ma lignée : l’alcoolisme… Ce que je ne compte pas perpétrer, mais difficile de sortir des schémas familiaux ! Et j’espère que ça ne suivra pas sur mes filles car c’est un fléau !!
    Du boulot en perspective pour toutes ses blessures que l’on se transmet de génération en génération, mais je ne perds pas espoir 😉

    1. Attention parce que la répétition peut être comme je le disais à l’opposé, ou alors juste différente… dans le cas d’une addiction, elle peut être remplacée par une autre (y compris une dépendance affective). On répète ce que la situation nous fait ressentir comme émotions, plutôt que la situation elle-même.
      En tous cas, ouvrir les yeux sur ce que l’on ressent et sur ce que ressent notre famille depuis quelques générations est déjà un premier pas extraordinaire, alors tu es sur la bonne voie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *