L’effet miroir : quelles limites ?
Inspiration Psycho

L’effet miroir : quelles limites ?

Quand on te dit de faire attention à ton interprétation, et que si tu t’offusques, tu dois voir ce que ça génère en toi. Quelles sont les limites ? N’y a-t-il pas un moment où répondre est justifié ?

Tu ne comprends pas mes questions ? Allez, on reprend tout depuis le début, je t’explique ça au calme :

Ce dont je te parle concerne le fameux effet miroir.

.

Qu’est-ce que l’effet miroir ?

C’est le principe selon lequel : quand quelque chose ou quelqu’un t’agace, c’est parce que cette chose ou personne reflète ce qui n’est pas réglé en toi et te tracasse à l’intérieur.

Émotions bloquées, mauvais souvenirs, blessures non guéries… ce n’est pas le comportement de l’autre qui nous énerve c’est quelque chose qui résonne en nous qui nous énerve.

.

Maintenant, ce que je te disais :

Où est la limite de l’effet miroir ?

On nous dit toujours de voir ce que ça implique en nous lorsque l’on se sent agressé par quelqu’un. Au lieu de lui répondre, il faut prendre un temps pour réfléchir sur soi, et comprendre quelle blessure ça ravive en nous.

Mais, je me demandais… n’y a-t-il pas un moment où c’est justifié de répondre ? Où est la limite de ce fameux effet miroir ?

N’a-t-on pas le droit, à un moment, de répondre à une personne, parce qu’elle abuse vraiment ?

En écrivant ça, je cherche un exemple, mais je ne trouve pas. En fait, même le pire des exemples qui me vient à l’esprit ne mérite même pas une réponse à la personne qui « agresse ».

Exemple :

Un homme rabaisse toutes les femmes. Il a vraiment une piètre opinion d’elles, il les estime autant que des animaux. Ce ne sont que des poules pondeuses bonnes à faire la popote, le ménage et mettre au monde des enfants. Elles n’ont aucun autre intérêt à ses yeux, et elles ne méritent aucune considération. Un jour comme un autre, il agresse une femme verbalement. Il lui sort tout un tas de méchancetés injustifiées et totalement connes. Ouai. Connes. Parce qu’il est con (là-dessus).

Alors… A quoi bon répondre à cet homme ? Même si ce qu’il dit est entièrement déplacé, cela n’indique que son mal-être à lui, et on n’a pas à lui répondre. Entrer dans son jeu et lui répondre prouverait que l’on se sent en effet faible face à l’homme, même le plus con qui soit. Alors qu’au contraire, ne pas lui répondre, lui montrer que l’on n’en a rien à faire de ses insultes, est la preuve que l’on est confiante avec nous-mêmes, et que l’on n’a pas besoin de la validation d’une telle personne pour se sentir légitime.

Aloooors… Qu’est-ce que j’en conclus ?

Eh bien il n’y a pas de limite à cet effet miroir.

En effet, si on se sent outré par ce que dit une personne, c’est qu’on a quelque chose à régler en nous-mêmes avant tout. Peu importe le degré de gravité de ce qui est dit. Ce ne sont que des paroles, et aussi ignobles soient-elles, elles ne sont que le fruit de la personne qui les prononce. C’est comme si on donnait du crédit à une personne qui crie à qui veut l’entendre que la Terre est plate.

.

Guerre et terrorisme

Là où il commence à y avoir un problème, c’est lorsque ces paroles sont reprises en masse et utilisées pour justifier des violences, des génocides…

C’est un gros problème, en effet. Mais il ne se résout pas en répondant à ces immondices à coups de « nous sommes outrés, arrêtez bouh ». Ni en répondant par le même genre de violence « allez hop, on va lui envoyer la bombe nucléaire, ça va le calmer deux minutes ».

La meilleure réponse passe par l’éducation. Nous ne pouvons rendre le Monde meilleur qu’en aidant chaque personne, une par une, à guérir les blessures qui lui font tenir ce genre de discours et agir de la sorte.

Alors c’est long, oui, mais si tout le monde s’y met, si, au lieu d’engueuler une personne parce qu’elle ose prononcer des paroles insultantes, on expliquait à cette personne que c’est elle qui souffre, en lui proposant de l’amour en échange de sa haine, le Monde se porterait bien mieux plus rapidement.

Mais nous sommes tous humains. Et nous avons tous nos blessures propres. Qui nous font avoir nos propres réactions, qui elles-mêmes, seront mal perçues par d’autres. Alors ce Monde avance très lentement. Le temps de guérir ses habitants, un par un, génération après génération.

Cessons de dire que le Monde va mal et qu’il court à sa perte. Moi, je choisis de voir qu’il est juste en train d’évoluer, et qu’on n’apprend pas d’une manière linéaire. On fait parfois des bons en arrière dans notre apprentissage. Mais ce n’est pas grave. C’est pour mieux avancer ensuite.

Et d’ailleurs… non, ce n’est pas que ce Monde va de plus en plus mal. C’est juste que l’on a tous les moyens aujourd’hui pour le voir en temps réel. Avant, on ne pouvait observer que ce qui était à notre (minuscule) portée. Maintenant, on voit tout en même temps. Ce n’est peut-être pas si terrible de tout voir… ça va nous ouvrir les yeux.

Belle journée à toi, pense à apporter de l’amour à la place de la haine 😉 ♥

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★
 

Cet article t’a plu ? Rejoins-moi sur les réseaux sociaux :
>> Facebook • Instagram • Twitter • Pinterest <<

Elina
 

INSCRIS-TOI À LA NEWSLETTER

Et reçois en cadeau le défi #28jourspoursaimer

2 phases de 28 jours pour te remettre sur le chemin du bonheur

JE VEUX RECEVOIR LA NEWSLETTER

 

3 Commentaires

  1. Et si les personnes qui font du mal aux autres continuent de faire le mal malgré avoir essayé de les aider ? Au bout d’un moment on est bien obligé de prendre des mesures radicales si ces personnes ne veulent rien entendre et ne veulent s’arrêter de faire le mal….car elles vont continuer encore et encore jusqu’à détruire.

    Pour ce qui est de l’effet miroir, je me suis toujours demandé si les insultes et les moqueries en font parties… selon beaucoup effectivement quand quelqu’un t’insulte ou se moque de toi c’est l’effet miroir qui agit,
    Mais dans le cas ou des personnes (des enfants également) jugent, crient dans la rue (hé la grosse !), à une femme obèse même si de son côté elle fais tous les efforts pour perdre du poids….
    Ou par exemple (comme je l’ai déjà vu plus d’une fois) quand une jolie femme se fait critiquer et moquer par des filles dans la rue, qu’elle a des insultes comme  » elle est moche « , « elle est mal habillé  » etc tout simplement parce qu’elle est jolie, est-ce un effet miroir aussi ? Et dans ce cas je ne comprends pas bien… dans ce genre de situation quel est cet effet miroir ?

    1. Hello Yola, merci pour ton commentaire.

      Justement oui, si une personne est touchée par ce genre d’insultes, c’est qu’elle a encore quelque chose à régler en elle. L’effet miroir permet de déceler ceci.
      Admettons que tu sois une personne pleine de confiance, sûre d’être magnifique, qui se fasse insulter en pleine rue par un gamin « t’es moche ». Est-ce que ça te ferait du mal ? Non. Tu te dirais « ahah il manque pas de culot ce ptit », et tu passerais ton chemin.
      Si tu te sens au contraire touchée, si ce qu’un enfant te dit te fait du mal, alors c’est que tu manques de confiance en toi. Et c’est là qu’il faut régler le problème : en toi.

    2. En ce qui concerne les personnes qui font du mal, je reste sur ma position : on ne les arrêtera que par l’éducation. L’éducation peut prendre un très grand nombre de formes ensuite… tout comme la prison par exemple. Mais il n’y a pas que ça. Il faut que ça soit un tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *