Fake it 'til you make it
Inspiration Psycho

Fake it ’til you make it

Je suis certaine que tu as déjà entendu cette phrase.

Fake it ’til you make it = fais semblant jusqu’à y arriver.

Par exemple :
Fais semblant d’avoir confiance en toi, et tu finiras par te sentir réellement en confiance.
Fais semblant d’être heureux·se, et tu finiras par être heureux·se. Idem pour le fait de te sentir chanceux·se.
Fais semblant de te sentir bien dans ta peau, et tu finiras par te trouver belle·beau.

Fake it ’til you make it

Pour moi, ça fonctionne. Et là où j’ai vu les plus gros effets, ça a été sur un trait de ma personnalité : mon introversion.

Je suis passée de renfermée à sociable.

Je suis toujours introvertie, ne te méprends pas. J’ai toujours besoin de me retrouver seule avec moi-même, de profiter des longs moments de calme et de « rien d’autre qu’Elina ».

Mais j’ai réussi à inverser la tendance :

<<< J’étais dans une spirale malsaine, à m’enfoncer de plus en plus dans la solitude, à être incapable de sortir voir du monde parce que ça m’était trop difficile.

>>> Je suis maintenant heureuse de sortir, je prends plaisir à être entourée et à beaucoup bouger pour tout simplement vivre, et je profite de mes instants de tranquillité pour réellement me ressourcer (et non plus me renfermer davantage).

Comment devenir sociable ?

Comment suis-je passée d’introvertie solitaire incapable de sortir, à introvertie enthousiaste à l’idée de voir du monde ?

Je me suis tout simplement… forcée !

Fake it… se forcer

Et pour me forcer, j’ai fait semblant d’être enthousiaste quand je ne l’étais pas. J’ai prétendu ne pas être timide, j’ai prétendu être heureuse de voir du monde, j’ai prétendu avoir hâte de bouger.

Ça a été difficile, je ne te le cache pas. A chaque fois que je devais sortir, une heure avant je me sentais oppressée, je m’en voulais d’avoir osé croire que ça serait cool de voir quelqu’un, j’avais envie de m’enrouler en mode foetus sous ma couette, je me détestais et je détestais le monde.

Mais comme j’avais pris RDV, je n’avais pas le choix. C’est ça le secret n°1 : prendre RDV. Programmer les sorties. S’engager auprès de quelqu’un (à qui on n’osera pas poser de lapin). Comme ça, on ne peut plus se défiler.

Secret n°2 : y aller. On n’a pas le choix, alors on y va. On honore le contrat qu’on a passé avec soi-même. On se prépare, on prend son transport, et on se bouge pour se rendre là où on est attendu·e.

Secret n°3 : faire semblant. Une fois qu’on arrive sur le lieu de notre RDV, on fait semblant d’être heureux·se d’être là, on fait semblant de ne pas être timide, on fait semblant d’être enthousiaste.

Et voilà… tadaaaa. Comme par magie, normalement, on se sent bien mieux une fois les trois étapes secrètes passées.

Pour ma part, ça m’a fait un bien fou à chaque fois. Au bout de 5 à 10 minutes, j’oublie que je n’ai pas envie d’être ici, et je profite de l’instant présent.

Puis on rentre chez soi, et on se sent pousser des ailes. Tellement, qu’on prévoit de faire autre chose très bientôt.

Et là… le drame.

…’til you make it… se forcer, encore, jusqu’à réussir

Au prochain RDV, on sent à nouveau cette boule au ventre, cette envie de tout envoyer balader…

Aaaah et voilà ça recommence.
Mais on se force de nouveau.
Et puis on se sent à nouveau bien à la fin du RDV.

On fait comme ça, jusqu’à ce que la douleur n’existe plus. Jusqu’à ce que la hâte remplace tout sentiment d’inconfort, tout stress.

C’est un processus qui peut prendre longtemps. Mais c’est la meilleure façon de passer de renfermé à sociable.

Je ne te dis pas que tu seras élu roi·reine du dancefloor et que toute la boîte sera ton·ta meilleur·e ami·e, mais tu seras heureux·se de voir du monde, et tu apprendras à savourer davantage tes moments de solitude.

Il se pourrait même que les sorties te manquent quand tu te retrouveras seul·e. Étonnant non ?

À toi : es-tu introverti·e ? As-tu des difficultés à sortir ? As-tu réussi à changer un peu la donne ?

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★
 

Cet article t’a plu ? Rejoins-moi sur les réseaux sociaux :
>> Facebook • Instagram • Twitter <<

Elina
 

PROGRAMME ESTIME DE SOI

21 jours d’exercices pratiques pour enfin te sentir bien dans ta peau.

Et si tu n’avais plus à être malheureux·se ?

JE VEUX GOÛTER AU BONHEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *