Culpabilité : un cercle vicieux
Inspiration Psycho

La culpabilité, ce cercle vicieux

Il m’arrive souvent de culpabiliser parce que je ne fais pas ce que j’avais prévu de faire. Je procrastine, et ça me rend folle. Je me dis « non, je devrais le faire, mais je n’en ai absolument pas le courage, mais non je dois le faire, mais non c’est trop dur… »

Et sans le voir, hop, le cercle vicieux s’est installé :

  1. Je n’ai aucune inspiration, aucun courage, aucune énergie pour réaliser une tâche
  2. Je procrastine
  3. Je culpabilise de ne pas me mettre au boulot
  4. J’ai encore moins d’inspiration, de courage, d’énergie…
  5. Je procrastine encore
  6. Je culpabilise davantage !

Et ainsi de suite. Tu connais probablement ça.

En attendant, on n’a absolument rien fait de productif, on a perdu notre temps. La culpabilité nous bouffe notre énergie. Et on culpabilise encore plus.

Ainsi, on procrastine à nouveau, puisqu’on n’a pris aucun recul nécessaire pour avancer. Et la procrastination devient un handicap énorme.

Culpabilité : un cercle vicieux

.

Comment s’en sortir ?

Il faut apprendre à déculpabiliser. Pour cela, on prend conscience du fait que l’on n’est pas en mesure tout de suite de faire ce que l’on se sent obligé de faire, et on apprend à l’accepter. On accepte que l’on n’est pas apte dans l’immédiat. On lâche prise. On se laisser aller.

Alors si on se repose, on se repose à fond. On arrête de s’en vouloir inutilement. Le repos sera inutile sinon. On se laisse aller pleinement à dormir, lire, rêver…

Si on bouge, si on voit du monde, on garde notre esprit au présent. On ne pense pas aux monceaux de travail qui nous attendent ailleurs. On se lâche, on profite à fond.

Ça peut paraître simpliste, mais je t’assure que si tu stoppes toute culpabilité à chaque fois que tu décides de prendre du temps pour toi (parce que ce n’est simplement pas le bon moment d’effectuer la tâche que tu t’es imposée), tu te remettras beaucoup plus vite au travail. Voire même avec hâte ! Et tu seras d’une efficacité sans précédent. Tu auras toute l’énergie et la concentration nécessaires pour avancer à vitesse grand V.

Liberté

Une fois que tu te sens requinqué(e), conserve le même procédé : mets-toi à fond dans ce que tu es en train de faire. Fonce, réalise cette tâche qui te paraissait insurmontable plus tôt, et ne te laisse distraire par aucun élément extérieur. Tu te surprendras à penser « déjà ? » une fois que tu auras terminé.

Tu ne me crois pas ? Essaye, et viens partager tes résultats !

.


L’info en plus

Pas besoin de t’accorder des pauses de plusieurs heures pour te sentir requinqué(e). Ta capacité à te rebooster dépendra surtout de ta faculté à lâcher prise. Plus tu te laisseras aller, moins de temps tu auras besoin pour te sentir prêt(e). 5 minutes pourraient largement suffire. Mais si tu as besoin de davantage de temps, non à la culpabilité 🙂

Quoi qu’il en soit, fais comme tu le sens ! Toujours.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★
 

Cet article t’a plu ? Rejoins-moi sur les réseaux sociaux :
>> Facebook • Instagram • Twitter • Pinterest <<

Elina
 

INSCRIS-TOI À LA NEWSLETTER

Et reçois en cadeau le défi #28jourspoursaimer

2 phases de 28 jours pour te remettre sur le chemin du bonheur

JE VEUX RECEVOIR LA NEWSLETTER

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *