Infographie : les 8 étapes du deuil
Inspiration Psycho

Les 8 étapes du deuil : se remettre d’une rupture

Qu’elle soit sentimentale, professionnelle ou physique, une rupture débouche sur un (long) processus de guérison.

Apprends à reconnaître et accepter chaque étape que tu traverses, pour la vivre avec plus d’agilité.

Infographie : les 8 étapes du deuil

Comme il n’y a pas de schéma classique chez l’être humain, chacun avancera à son rythme, et chaque étape peut se révéler et disparaître, pour réapparaître à tout moment de la guérison.

Quoi qu’il en soit, chaque rupture est suivie de ces phases, qu’elles se présentent dans l’ordre ou le désordre :

.

1. Choc

Même si tu t’y attendais, tu n’espérais pas que ça arrive réellement (ou inversement). Et ça fait toujours mal.

Alors tu réagis d’une manière qui t’est propre : tu peux simplement pleurer, ou alors te sentir comme sur un petit nuage (tu flottes, c’est beau). D’autres voient leur corps réagir avec violence : tu peux donc même vomir… c’est naturel, laisse ton corps réagir.

Ne te retiens pas. Surtout pas. Se laisser aller, lâcher prise, est la façon la plus rapide d’évacuer.

.

2. Déni

C’est terminé, mais non, tu ne veux pas en entendre parler. Tu te dis que tout va s’arranger, que ce n’est pas possible, ou que la situation finira par se rétablir.

.

3. Colère

Tu en veux à la terre entière. Toute personne qui a eu le malheur de toucher de près ou de loin la situation sera coupable à tes yeux.

Tu en voudras bien évidemment surtout aux principaux intéressés : la personne que tu perds ou qui est à l’origine de la perte, et toi-même.

.

4. Dévalorisation

Après une rupture, on a tendance à se dire que l’on n’était pas assez bien, que ça s’est terminé à cause de nous, et que l’on ne sera plus bon(ne) à rien à l’avenir.

.

5. Regret

Si tu croyais en avoir fini avec les larmes, ce n’était malheureusement qu’un début.

C’est dans cette phase que tu ressens le plus haut niveau de tristesse et de douleur. Tu repenses, nostalgique, aux bons moments passés, et à ce que tu vas manquer à l’avenir.

.

6. Acceptation

Tu acceptes enfin que l’histoire soit terminée, qu’elle ne risque pas de recommencer, et qu’un jour tu puisses à nouveau être heureux/heureuse.

Evidemment tu souffres encore, mais ça y est, tu es débarrassé(e) de toutes ces phases qui te mettaient plus bas que terre.

.

7. Reconstruction

Tu commences à oublier, ta vie se déroule d’une manière différente et tu en es content(e). Tu recommences à sortir, à te faire du bien, à espérer des nouveautés.

.

8. Libération

Ça y est ! Tu as tourné la page. Les pensées ne sont plus douloureuses. Tu ouvres un nouveau chapitre de ta vie. Pas de retour en arrière cette fois 🙂

.

Envol et libération

.

4 conseils pour aller plus vite

Bien entendu, on aimerait toujours passer de la phase 1 à la phase 8 en un clin d’œil, ce n’est bien évidemment pas réaliste, mais voici quelques conseils pour accélérer le processus :

.

Que ce soit dans n’importe quelle phase, sois entouré(e)

S’il n’y avait qu’un seul conseil à retenir et appliquer à tout prix, ce serait celui-là : sois seul(e) le moins possible. Et ceci est vrai pour la vie de tous les jours d’ailleurs.

L’homme a tendance à ruminer lorsqu’il se retrouve seul. Même si un peu de solitude de temps à autres fait du bien, n’oublie jamais : l’homme n’est pas fait pour vivre en ermite.

.

Coupe tout contact avec l’objet de ta souffrance

Ne sois pas maso et décide-le le plus tôt possible. Tu ne tireras rien de bon à ressasser/remuer le passé.

Sache que ceci ne t’empêchera pas, une fois la guérison achevée, de reprendre contact si tu le décides.

.

Vis !

Profites-en pour faire tout ce que tu n’as pas eu le temps de faire avant. Concentre-toi sur tes études ou ton travail, refais la déco de ton appartement, crée-toi un blog (je veux le voir !), sors avec tes amis, retrouve même des amis perdus de vue, renoue avec ta famille, adopte un écureuil… fais tout ton possible pour te faire plaisir.

.

Positive

Tu trouveras quelqu’un d’autre / un autre travail / une autre passion, oui !

Mais pas tout de suite, car pour l’instant place à la guérison : un peu d’égoïsme ne te fera pas de mal, pense à toi et à quel point tu es fantastique.

.

Allez un peu de courage, la douleur ne s’efface qu’avec le temps, mais on en ressort toujours grandi !

.


Anecdote

On dit que le temps qu’il faut pour se remettre totalement d’une rupture est égal à la moitié de la durée de la relation. Rien ne sert donc d’être pressé !

[social_warfare]

2 Commentaires

  1. Explications très intéressantes ce parallèle avec un deuil ou l’on perd un être cher. Bien entendu, dans la vie, tout n’est pas aussi « carré » mais cela laisse place à un renouveau possible (je n’aime pas le mot « espoir » un peu trop désespérant !). Sortant tout juste d’une rupture, je peux vraiment dire que cela est difficile de lâcher prise. Mon ex a préféré définitivement coupé les ponts parce que je n’en n’aurais pas été capable. Et bien, ça va… Je me fais plaisir : sport, sorties, lectures… Vive la vie et un peu d’égoïsme…. Que diable !

  2. En totale résonnance avec cet article.
    Ta démonstration est d’une justesse et d’une synthèse passionnante.

    Merci pour cette aide à la compréhension qui tombe à point nommé et pour ton goût artistique qui donne l’admiration et le rêve.
    Bien à toi,
    Raynald – Onze Positives – 11-h-11.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *